Communauté de Communes du Pays Né de la Mer

Vivons notre territoire

Actualités

AccueilRestez informésActualitésLe centre aquatique à Luçon, où en est-on ?
Partager cette page sur Twitter Partager cette page sur Facebook

Le centre aquatique à Luçon, où en est-on ?

Publié le 26 février 2016
Chantier du Centre Aquatique - JPEG - 365.5 ko
Chantier du Centre Aquatique
photo des travaux de terrassement

Démarrage du chantier, que s’est’il passé ?

Après avoir validé le projet définitif et lancé les appels d’offres, les marchés de travaux comprenant vingt lots, ont été attribués au cours de l’année 2015. Dès le mois d’octobre, l’entreprise chargée du terrassement, a rapidement été confrontée à la difficulté technique de mettre en place un poste de pompage adapté au rabattement de la nappe phréatique présente sur le site. Cet ajustement a engendré un retard sur le planning opérationnel des travaux. Le niveau de la nappe était connu dès le lancement du projet, mais l’inconnue était de quantifier le volume d’eau à extraire et donc, la puissance de pompage nécessaire pour atteindre la profondeur souhaitée. Ce paramètre a rapidement été maîtrisé.

Le site est-il pollué ?

En ce qui concerne les craintes de certains, quant au niveau de pollution du site, il faut rappeler qu’il est de notoriété publique que l’ancien port de Luçon avait été comblé, par des déchets et gravats en tout genre, lors de sa fermeture dans les années 70. Le traitement de ces terres polluées fait partie du cahier des charges des différents appels d’offre lancés pour la réalisation de cet espace aquatique. L’entreprise de terrassement a été chargée de cette prestation. Elle devra faire en sorte qu’une partie des terres soit réutilisée en remblaiement autour de l’ouvrage alors que l’autre sera évacuée vers des centres de traitement.

Des analyses réalisées avant le démarrage des travaux ont démontré que les eaux souterraines, au droit du site, respectaient les limites de qualité fixées par la réglementation et pouvaient être rejetées dans les eaux de surface. Le pompage actuellement en action sur le chantier a fait l’objet d’une demande d’autorisation temporaire en Préfecture au titre du Code de l’Environnement et a reçu un avis favorable après passage devant la Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERST).

Où en est le chantier ?

Le gros œuvre débutera la 1ère semaine de mars avec la mise en place des premiers pieux qui supporteront l’ensemble de la construction et l’implantation de la grue qui restera en place toute la durée du chantier. Plusieurs phases d’intervention sont prévues avec l’élévation des parties en sous-sol correspondant aux espaces techniques de la future piscine